Accessoires

Couteau de randonnée : comment le choisir et l’utiliser ?

Pour une randonnée réussie, mieux vaut avoir tous les accessoires dans son sac afin d’être paré à toutes les situations. Pourtant, parmi la panoplie d’effets à glisser dans un sac de rando, le couteau randonnée est  un indispensable. Il doit donc être savamment choisi.

Notre Top 5 des couteaux de randonnée :

Les différents types de lames pour couteau de randonnée

Les couteaux de randonnée se déclinent en deux types, à choisir en fonction des besoins et selon vos habitudes de manipulation de couteaux.

La lame fixe

La lame fixe offre de nombreux avantages, notamment aux plus maladroits. En effet, comme la lame est fixée dans le manche, il n’y a aucun risque de se blesser. Par souci d’éviter tout accident, le couteau à lame fixe est à porter dans une gaine portée à l’épaule ou à la ceinture. Les couteaux à lame fixe existent sous différentes tailles pour convenir à toutes les tâches lors des sorties.

Promotion en cours
Gerber Bear Grylls Ultimate Fixed Blade Knife lame crantée
  • Couteau Ultimate fixe lame 12cm Bear Grylls

C’est la tige qui assure la robustesse d’un couteau à lame fixe. Vous trouverez différents types de couteaux de randonnée sur le marché. La tige partiellement cachée est dotée d’une partie creuse qui peut être utilisée comme kit de survie. Toutefois, celle-ci se déforme facilement après plusieurs utilisations, rendant le couteau inutilisable. La tige queue de souris est une tige fine qui va sur toute la longueur du manche. La tige pleine, pour sa part, est celle qui garantit une excellente solidité au couteau. C’est une continuation du manche qui va sur toute la longueur de celle-ci et en épouse la forme.

La lame pliable

Le couteau pliant randonnée est nettement plus pratique que la lame fixe. En effet, elle ne prend que très peu de place une fois pliée. Elle peut servir d’outil pour les différentes tâches à faire pendant une randonnée telles qu’ouvrir une bouteille ou une conserve. Elle peut également faire office de tournevis, de pince, etc. Attention toutefois avec la lame pliable, il y a un gros risque de se blesser en fermant la lame. Elle peut aussi se casser, comme elle n’est pas fixée sur le manche.

Les couteaux pour les randonneurs expérimentés

Les randonneurs chevronnés préfèrent généralement avoir plusieurs types de couteaux parmi leurs outils de randonnées.

Le couteau de chasse

Comme son nom l’indique, le couteau de chasse est utilisé pour chasser et éviscérer ou des proies. Il peut se manier facilement pour préparer les repas, pour réparer des équipements, ou pour mettre en place du campement à la nuit tombée. Ce type de couteau se reconnaît par sa longue lame de 150 mm en moyenne, ainsi que par sa pointe élevée. Attention, un couteau avec une pointe trop élevée est difficile à manier.

Le couteau tout usage

Il est aussi appelé le couteau de camping. Il se reconnaît par sa pointe peu agressive et son tranchant plat. Certains modèles sont dotés de petites courbures. Dans cette catégorie, les lames de 3 à 4 mm d’épaisseur sont à éviter puisqu’elles sont trop lourdes.

Le couteau de survie

C’est un couteau lourd à utiliser lors des situations extrêmes. Certains modèles sont équipés de plusieurs éléments tels qu’une boussole, un sifflet, ou un allume-feu. Il se distingue des autres types de couteaux avec sa poignée creuse qui peut être utilisée comme étui. La poignée est également équipée d’un brise-verre. Un couteau randonnée survie peut être à lame fixe ou à lame fixe de 10 à 20 cm. La lame peut être dentelée, permettant un découpage facile du tissu ou de la corde.

Les différents matériaux de la lame

Les fabricants proposent aujourd’hui différents matériaux pour les lames de couteau de randonnée.

L’acier est le matériau le plus utilisé dans la fabrication de lame de couteau randonnée. C’est un alliage de fer et de carbone. À préciser que le fer est rarement utilisé seul, à cause de la corrosion. Le carbone lui apporte une bonne résistance à l’usure.

L’acier carbone, pour sa part, est composé de 0.05 à 1.35 % de carbone. Il bénéficie d’une excellente résistance à l’usure et permet un aiguisage durable. Toutefois, une lame en acier carbone n’est pas protégée contre la rouille.

L’acier inoxydable est apprécié pour son insensibilité à la corrosion. Il est composé de chrome à 20 %. Son inconvénient : il perd plus vite son tranchant par rapport aux autres matériaux.

L’acier inox à revêtement en titane dispose d’une protection renforcée anti-abrasive et anticorrosion. Il a l’avantage de garder son tranchant plus longtemps.

Les points à prendre en compte pour choisir un couteau de randonnée

Si vous voulez réussir une randonnée, mieux vaut prendre un couteau qui ne sera ni trop lourd ni encombrant. Attention, un couteau lourd n’est pas forcément synonyme de couteau solide. Une lame assez longue facilitant le découpage des objets imposants. Plus la lame est longue, plus le manche est long et solide. C’est un outil indispensable pour couper du bois. Si vous cherchez un couteau randonnée montagne, la lame crantée sera à privilégier pour découper les cordages. Le couteau pliable avec un cran d’arrêt est à choisir comme modèle, ce détail pouvant maintenir la lame en position ouverte, évitant tout accident lors de l’utilisation.

La taille est également un point important à prendre en compte dans le choix d’un couteau de randonnée. La longueur de la lame est à choisir en fonction de son emploi. En effet, une longue lame, par exemple, est parfaite pour couper du bois lors de la préparation d’un feu. Une lame de petite taille, par contre, est parfaite pour concocter de la nourriture ou pour réaliser des bricoles.

L’entretien d’un couteau de randonnée

L’efficacité d’un couteau de randonnée dépend en grande partie de son entretien.

Nettoyage de la lame

Afin d’éviter toute corrosion, il est interdit de laver la lame avec de l’eau du robinet. Il suffit de prendre un chiffon humide et de la passer sur la lame. Les lames en carbone doivent être essuyées avec un chiffon sec. Huiler la lame avec de l’huile de lin ou de l’huile d’olive pour minimiser les risques de corrosion.

Entretien du manche

L’entretien du manche dépend du matériau dans lequel celui-ci est fait. Un manche en bois nécessite un entretien régulier. En effet, le bois est une matière naturelle qui s’assèche, se fissure ou se gonfle avec le temps. Par prévention, pensez à l’huiler avec de l’huile de lin ou de l’huile d’olive. Cela nourrira le bois qui pourra ainsi mieux respirer.

Dans le cas où le manche est déjà victime des usures du temps, il faudra le frotter avec un papier verre à grains fins (p400). Lustrer ensuite avec de l’huile de lin. Attention à ne pas laisser le manche immerger dans l’eau de peur que le bois ne se dilate. Si vous avez un manche en corne, évitez de l’exposer à une température de plus de 50°C.

Aiguisage de la lame

En vue d’une efficacité optimale, un aiguisage de temps en temps est nécessaire. La pierre naturelle est la plus utilisée par les randonneurs. Elle convient parfaitement aux lames en carbone. Laisser la pierre immerger dans l’eau, au moins un quart d’heure avant utilisation, est une des meilleures astuces. La sortir ensuite de l’eau et aiguiser le couteau avec, sans attendre que la pierre sèche.

Quant à la pierre synthétique, elle est parfaite pour les lames en inox. Vous obtiendrez un résultat optimal, en laissant la pierre dans l’eau pendant deux heures avant utilisation. S’en servir également pendant que cette dernière est encore humide.

Il y a deux méthodes d’affûtage d’un couteau de randonnée.

Aiguiser à la volée

Pour affûter un couteau de randonnée à la volée, une pierre à aiguiser ou un fusil d’aiguisage est requis. Certains modèles nécessiteront un peu d’eau si vous préférez des lames bien tranchantes.

Le Fallkniven DC4 est la pierre à aiguiser la plus utilisée. Elle dispose de deux tailles de grains différentes, parfaites pour aiguiser même les aciers les plus durs. Si le côté diamanté sert à aiguiser les lames, le côté en céramique affûtera encore plus le tranchant. Quelques gouttes d’eau ne vont qu’améliorer davantage le résultat.

Matériel de randonnée #1

Le Skerper Arkansas NAPO10 est un aiguiseur en pierre naturelle dure, disposant d’un grain de 1000. Ce modèle est d’autant plus intéressant comme il est disponible en plusieurs tailles de grains.

Le Skerper Basic style d’aiguisage est un fusil d’aiguisage reconnaissable par son côté plat, son côté rond et son côté rond conique, permettant d’aiguiser les lames dentelées.

Aiguiser à la volée avec un guide

L’aiguisage guidé est la méthode la plus simple et sécurisée d’affûter une lame, notamment pour les randonneurs de niveau moyen. Avec cette méthode, vous disposez d’un angle d’affûtage simple qu’il est possible de régler sur certains modèles. Mais attention ! S’il est mal réglé, cela pourra amener à aiguiser le couteau dans un angle différent de l’angle original.

Le Work Sharp Guided Field Sharpener est un outil polyvalent qui va d’un aiguisage grossier au polissage le plus fin. Son boîtier est doté de bords biseautés avec un angle de 20 degrés qui vont servir de référence. Les pierres diamantées et céramiques conviennent parfaitement pour les aciers durs.

Le Work Sharp Guided Pack Sharpener est une version encore simplifiée du Field Sharpener. Il dispose d’une pierre diamantée de 20 degrés pour un aiguisage grossier. Il est ensuite possible d’affiner l’aiguisage avec la partie céramique. Cela rend la lame plus résistante et permet d’optimiser la longévité de son tranchant.

Le Brommeland Gunleather est un strop (cuir à éguiser) à la fois fin et compact doté d’un cœur en polycarbonate. Comme il résiste sans problème à l’eau, il peut être utilisé, peu importe les conditions météorologiques. Préchargé, il est livré avec une pâte noire pour un aiguisage grossier et une pâte à aiguiser verte pour un polissage fin.

Les meilleurs modèles de couteaux de randonnée

Il est difficile de faire son choix avec les nombreux modèles disponibles sur le marché. Voici donc les meilleurs couteaux de randonnée.

Le leathermann C33x

Le Leathermann C3x est le meilleur couteau randonnée sur le marché malgré son petit gabarit. Avec sa petite taille, il peut se ranger facilement. C’est un couteau ambidextre pliable, doté d’une lame pointue de 6.6 cm, crantée à certains endroits. Ce modèle est fabriqué avec de l’acier inoxydable ultrarésistant 420 HC, aiguisant toutes les surfaces. Il s’ouvre facilement et rapidement, parfait pour les urgences. Son mousqueton bloquant peut également être utilisé comme décapsuleur.

Le Ganzo Firebird G7533

Le Ganzo Firebird G7533 est un couteau pliant randonnée doté d’une lame résistante de 9 cm. Sa lame en acier inoxydable résiste à la corrosion. Pratique, il ne nécessite aucun entretien. Son manche en G10 est étanche et résiste à toutes les conditions météo. Il est également disponible en fibre de carbone. Ce modèle de grande dimension est parfait pour découper même les objets lourds puisqu’il atteint les 21 cm en position ouverte. Avec son système de sécurité axis lock, il n’y a pas de risque que la lame ne se referme en pleine utilisation. Son grip facilite grandement la prise en main.

Le Bear GRYLLS

Le modèle Bear Grylls est fabriqué grâce à une collaboration avec la marque Gerber qui n’est plus à présenter dans le monde du couteau randonnée. C’est un modèle de couteau multifonction randonnée assez imposant puisque sa lame est de 12 cm, pouvant même faire office de scie. Il est d’ailleurs peut-être trop long pour une simple randonnée. Grâce à son pommeau en métal qui peut être utilisé comme marteau, ce modèle est facile à prendre en main malgré sa taille. Pratique, il est livré avec un kit de survie composé notamment d’une pierre à feu, d’une pierre à aiguiser et un sifflet à utiliser en cas de problème.

Promotion en coursMatériel de randonnée #1

Le Mora Bushcraft

Le Mora Bushcragt est un modèle en acier carbone avec une  résistance sans failles. Son manche en caoutchouc permet une prise en main plus simple. Ce couteau multifonction randonnée est doté d’un allume-feu ainsi que d’une pierre à aiguiser au diamant.

L’Opinel #8

C’est le modèle le plus apprécié par les randonneurs, novices comme chevronnés. Considéré comme le meilleur couteau de randonnée, il est équipé d’une lame en acier inoxydable qui résiste à la corrosion. Ergonomique, il est facile à manier. Il est également doté d’un sifflet et d’un démanilleur.

L’Axis 75 Grip

L’axis 75 Grip est un modèle à découvrir de couteau de randonnée. Il est d’une grande résistance avec son manche en métal recouvert par des plaquettes en plastique pour plus de confort d’utilisation. Sa lame en acier inoxydable 5Cr15 résiste à l’humidité et est facile d’entretien.

Dernière mise à jour le 2020-09-23