Accessoires

Bien choisir son sac à dos de randonnée

Le sac à dos est, selon la définition dans le monde de la randonnée, un système de portage de charge qui permet à un randonneur d’emporter avec lui le nécessaire pour toute la durée de sa pratique (quelques heures, quelques jours, etc). Il fait partie des accessoires les plus importants dans le monde de la randonnée, il a même un degré d’importance similaire aux vêtements, chaussures et lunettes de soleil.

De plus, comme pour ces derniers, un sac à dos de randonnée est personnel, ce qui veut dire qu’il n’existe pas de modèle de sac à dos standard qui convient à tout le monde. Il est à noter que cet accessoire doit limiter de façon moindre (voire pas du tout) son utilisateur dans ses mouvements, et qu’il doit, le plus possible, se faire oublier. Ainsi, il est capital de le choisir avec soin (et non à la va vite) pour pouvoir profiter de la sortie et éviter les possibles désagréments.

meilleur sac à dos de randonnée

Les caractéristiques du sac à dos de randonnée

Avant d’entamer le sujet concernant les critères à prendre en compte dans le choix d’un sac à dos de randonnée, il est essentiel de s’attarder un peu sur les caractéristiques de ce dernier, qui sont les suivants.

Le volume

sac à dos de randonnée grand volumeAussi appelé le litrage, la capacité ou encore la contenance, le volume d’un sac à dos s’exprime en « litres ». D’une manière générale, il est possible de connaître le litrage d’un sac à dos en lisant le nombre composant le nom de celui-ci. Pour information, ce nombre fait référence à la contenance totale du sac à dos, c’est-à-dire le litrage du compartiment principal additionné à celui de toutes les poches (un sac à dos de même volume peut donc ne pas avoir la même apparence).

Concrètement, si sur le sac à dos il est écrit XXX 40, cela voudra dire que la capacité totale de ce dernier est de 40 litres. Dès fois, le sac à dos présente une extension (qui est une rehausse) et dans le cas où les affaires sont trop nombreuses et qu’elles risquent de ne pas pouvoir toutes entrer à l’intérieur, ce sac s’avère avantageux. Effectivement, le litrage de ces derniers est variable et cette contenance est également lisible dans le nom du sac à dos (c’est le second nombre du nom, qui est précédé du signe « + »). En guise d’illustration, un sac dont le nom est : XXX 70 + 10 a un litrage total de 70 litres avec une rehausse de 10 litres (utilisable en cas de besoin).

Le système de portage

Le sac à dos de randonnée, à part son volume, se caractérise par son système de portage (le dos, les sangles, les bretelles et la ceinture abdominale).

Le dos du sac à dos est la partie qui est contact avec le randonneur, cette zone est donc stratégique. Il existe plusieurs types (ou technologies) de dos (du sac à dos évidemment) qui sont les suivants :

  • Le panneau dorsal en mousse.Ce système, conçu pour les sacs à dos de petit volume, confère au sac à dos une grande légèreté, une grande souplesse et un assez bon niveau de confort. Un dos en mousse tient aussi au chaud mais question aération, il laisse un peu à désirer (vu que généralement les sacs avec ce système sont plaqués sur le dos de l’utilisateur).
  • Le panneau dorsal en mousse avec armature. La mousse offre un assez bon confort au sac à dos (comme suscité ci-dessus) alors que le sac devient rigide vu la présence de l’armature. Cette dernière empêche le sac à dos d’être plaqué contre le dos du porteur et entrainant ainsi une bonne ventilation naturelle. Concernant les armatures du dos d’un sac à dos de randonnée, on peut distinguer 2 types : les armatures internes et les armatures externes.
    • Les armatures internes. Le sac à dos avec un système d’armature interne (ce système est intégré au sac) est plus léger, plus confortable et plus fonctionnel que celui avec un système d’armature externe. En effet, les matériaux utilisés par le 1er système sont plus légers et moins rigides, et donc le sac à dos est porté plus près du corps en offrant une meilleure mobilité durant l’effort.
    • Les armatures externes.Certes, le sac à armature externe est bien plus lourd qu’un sac à armature intégré (comme soulevé précédemment), pourtant ce système procure au sac une grande résistance et une capacité de transporter plus lourd. Cependant, il est à souligner que ce type de système est le système initial des sacs à dos et qu’en ce moment, il commence peu à peu à disparaître et à être remplacé par le système d’armature interne.
  • La plaque dorsale moulée. Le panneau dorsal est doté de petits canaux (rainures et perforations) permettant une bonne ventilation et évacuation de la transpiration. Ce panneau est soutenu par une armature et, comme son nom l’indique, moulé au dos du randonneur.
  • Le panneau dorsal en filet. Le dos en filet d’un sac à dos est le système qui procure le plus haut niveau de respirabilité (bien ventilé et évacue bien la transpiration). Ce système est monté sur une armature (la plaque dorsale n’est alors pas plaquée contre le dos), et il est léger et confortable.

Pour un sac à dos de randonnée, le système de portage est composé, entre autres, de 2 types de sangles qui sont les sangles de poitrine et les sangles de rappel de charge.

  • Les sangles pectorales. Ces sangles sont faites pour assurer le maintien des bretelles en place et pour soulager le dos, elles sont aussi nécessaires pour répartir de façon équitable le portage au niveau des épaules.
  • Les sangles de rappel de charge. Elles relient les épaules et le haut du sac, et elles sont conçues dans le but de bien positionner le portage au niveau des clavicules. Grâce à elles, le centre de gravité du sac à dos peut être déplacé (soit c’est le lombaire qui est soulagé, soit ce sont les épaules qui le sont) en modifiant la distance que forme le sac par rapport au dos du porteur.
Les bretelles (qui s’appuient sur les épaules) permettent au randonneur de plaquer le sac à son dos tandis que la ceinture aide le porteur à fixer son sac au niveau des hanches et transférer 90% des charges sur cette partie de son corps.

Les poches

poches sac à dos de randonnéeLes poches d’un sac à dos sont nécessaires étant donné qu’elles permettent au randonneur de ranger tout son matériel tel que les vêtements de rechange, lunettes, carte, portefeuille, et autres, de façon ordonnée afin de ne pas perdre trop de temps en les cherchant lorsqu’il en a besoin. Ainsi, plus de poches confèrent à un sac à dos certes plus de poids mais aussi plus de praticité d’utilisation.

La poche principale : Dans tous les cas, un sac à dos est doté d’une poche principale, celle-ci est faite dans le but de donner un accès à l’intérieur du sac à dos (dans le compartiment principal de ce dernier). Il se peut que cette poche soit, à l’aide d’une paroi amovible, divisée en 2 compartiments, et l’accès direct au compartiment inférieur (sans passer par l’ouverture principale) est possible grâce à un zip en bas du sac à dos. Certains modèles sont munis de zip sur l’avant du sac, ceci étant conçu afin que l’utilisateur puisse accéder facilement à ses affaires et cela sans les déballer. À titre informatif, il existe des modèles qui ne sont munis d’aucune autre poche que cette poche principale.

Les poches latérales : L’utilité de ces poches réside dans le fait qu’elles ont été conçues dans l’intention de ranger la gourde ou la bouteille d’eau. Ces poches, faites en filet extensible ou avec un zip, offrent donc une facilité d’accès à ces objets afin de bien s’hydrater pendant la pratique. Il est de même possible de ranger des sandales dans ces poches dans le but de les enfiler après une longue période de marche en chaussures ou en bottes.

Les poches ventrales : Ces poches, comme pour les poches latérales, sont dotées de zip ou faites en filet. Elles sont destinées, entre autres, au rangement de la carte ou des en-cas.

Les poches sur le rabat : Les poches sur le rabat, étant pas très grandes, sont conçues dans le but de recevoir des petits objets plats tels les portefeuilles, les papiers, les gants. Leur emplacement varie d’un modèle à un autre : soit elles se trouvent à l’intérieur du rabat (idéales pour ranger par exemple les papiers) soit à l’extérieur de celui-ci. Souvent, ces poches s’ouvrent sur le devant par l’intermédiaire d’un zip avec une languette en vue d’y accéder sans pour autant poser le sac.

Les poches sur la ceinture : Ces poches sont très utiles pour ranger les petits objets qu’il faut avoir à portée de main comme la carte, le GPS, le téléphone cellulaire, etc.

Les meilleurs sac à dos de randonnée du moment

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 Sac À Dos De Randonnée Sport Trekking Pour Voyage Camping Homme Femme (Noir) Sac À Dos De Randonnée Sport Trekking Pour Voyage Camping Homme Femme (Noir) 56 Commentaires 33,99 EUR
2 NEEKFOX Sac à Dos Compact et Léger de Voyage et Randonnée, Sac à Dos de Camping Pliable 35L, Sac à Dos de Sport en Plein air Ultra-léger NEEKFOX Sac à Dos Compact et Léger de Voyage et Randonnée, Sac à Dos de Camping Pliable 35L, Sac à Dos de Sport en Plein air Ultra-léger 59 Commentaires from 19,99 EUR
3 AmazonBasics Sac à dos de randonnée à armature intérieure avec housse de pluie, 55 L, Noir AmazonBasics Sac à dos de randonnée à armature intérieure avec housse de pluie, 55 L, Noir 27 Commentaires 49,99 EUR
4 HWJIANFENG Ticktock Ong 70L Travel Backpack Grande randonnée pédestre Alpinisme Ruck Sack Water Resistang Sac de Bagage pour Les Voyages en Plein air Escalade Camping (Vert) HWJIANFENG Ticktock Ong 70L Travel Backpack Grande randonnée pédestre Alpinisme Ruck Sack Water Resistang Sac de Bagage pour Les Voyages en Plein... 27 Commentaires 39,99 EUR
5 40L Sac A Dos Randonnée Léger ,Yunplus Respirant Ultraléger Imperméable ,Sac A Dos Pour Camping ,Alpinisme ,Trekking ,Voyage Sports Loisir Cyclisme 40L Sac A Dos Randonnée Léger ,Yunplus Respirant Ultraléger Imperméable ,Sac A Dos Pour Camping ,Alpinisme ,Trekking ,Voyage Sports Loisir... 41 Commentaires 15,98 EUR
6 MOUNTAINTOP 40L Sac à Dos Mixte pour Camping/Voyage/Randonnée 35 x 55 x 25 cm MOUNTAINTOP 40L Sac à Dos Mixte pour Camping/Voyage/Randonnée 35 x 55 x 25 cm 37 Commentaires 45,99 EUR
7 outlife Sac à Dos Randonnée Sac de Voyage 60 L Grande Capacité Sac Léger Militaire Multifonctionnel pour Sport en Plein Air Camping Alpinisme Escalade Cyclisme (Noir) outlife Sac à Dos Randonnée Sac de Voyage 60 L Grande Capacité Sac Léger Militaire Multifonctionnel pour Sport en Plein Air Camping Alpinisme... 7 Commentaires 44,99 EUR
8 MOUNTAINTOP 70L + 10L Sac à Dos de randonnée/Sac au Dos Trekking Sac avec Housse de Pluie pour l'escalade,Le Camping,la randonnée pédestre, Voyage et Alpinisme,33,5 x 18,3 x 11,8 Pouces MOUNTAINTOP 70L + 10L Sac à Dos de randonnée/Sac au Dos Trekking Sac avec Housse de Pluie pour l'escalade,Le Camping,la randonnée pédestre, Voyage... 42 Commentaires from 69,99 EUR
9 Sac à Dos Randonnée Femme Homme College Ordinateur Voyage Impermeable Trekking Camping 40L Noir Sac à Dos Randonnée Femme Homme College Ordinateur Voyage Impermeable Trekking Camping 40L Noir 11 Commentaires 42,73 EUR
10 Mardingtop 65+10L sac a dos militaire Sac à dos tactique avec housse de pluie pour trekking/randonnée/camping/voyage 4 couleurs Mardingtop 65+10L sac a dos militaire Sac à dos tactique avec housse de pluie pour trekking/randonnée/camping/voyage 4 couleurs 20 Commentaires 91,00 EUR

Les fonctionnalités spécifiques d’un sac à dos

Après avoir vu les différentes caractéristiques d’un sac à dos de randonnée, il est temps de passer à ses fonctionnalités spécifiques (qui diffèrent un modèle à un autre).

Les sangles de compression

Le rôle de ces sangles est de rendre la charge plus uniforme en la compactant et de garder immobile les affaires à l’intérieur du sac à dos. Elles sont donc très utiles lorsque le sac n’est pas totalement plein de telle sorte à ce que les objets ne bougent pas. Il est à noter que «  des affaires qui se baladent » est synonyme de « plus de poids et de torsions subis par le porteur ».

Les attaches extérieures

attaches extérieurs sur un sac à dos de randonnéeAppelées aussi courroies extérieures ou encore accroches extérieures, les attaches extérieures ont pour fonction de faciliter le transport de certains accessoires tels que les bâtons, la tente, le matelas, les piolets, les mousquetons, et bien d’autres. Généralement, ces accroches sont des boucles, des clips ou des sangles, et sont situées à l’avant, au sommet, au bas ou encore sur les côtés du sac.

Le compartiment pour la poche à eau

Être constamment bien hydraté est vital lors des randonnées, et certains sacs à dos offrent la possibilité à son porteur d’avoir un accès permanent à son hydratation sans pour autant s’arrêter et sortir la bouteille. Il s’agit d’un compartiment interne du sac (une poche séparée) où le réservoir d’eau sera glissé à l’intérieur et que sa position soit, à tout moment, verticale. Ce réservoir est muni d’un tube, qui passe dans les passants des bretelles et s’accroche à celles-ci, et un embout (ou une pipette), qui est près de la bouche.

Le compartiment à sac de couchage

Comme pour le compartiment pour la poche à eau, il existe des sacs à dos dotés d’un compartiment pour ranger le sac de couchage (situé en bas du sac) de manière à ce qu’il soit facilement accessible. Ce compartiment permet au randonneur de placer son sac de couchage dans son sac à dos sans encombrer le compartiment principal.

L’accès arrière

Afin d’accéder au compartiment principal, chaque sac à dos est muni d’une ouverture au sommet. Toutefois, il y a des sacs à dos qui, en plus de cette ouverture, ont une ouverture zippée vers l’arrière du sac pour pénétrer dans ce compartiment. Cette dernière est utile quand il est nécessaire de chercher des objets au fond du sac et que ce dernier n’est pas rangé efficacement.

La housse imperméable

Pour éviter que les affaires ne prennent l’eau en randonnant par condition humide ou par temps changeant (où les chances que les intempéries se présentent sont assez importantes), quelques modèles de sacs à dos intègrent une housse imperméable (ou « Rain cover ») et cette dernière est rangée dans une poche spécifique. L’avantage de cette housse est qu’elle est à tout instant disponible et prêt à l’emploi.

Les critères importants pour choisir un sac à dos de randonnée

En premier lieu, le choix d’un sac à dos passe obligatoirement par le choix de sa capacité, et les critères suivants aident l’utilisateur à choisir efficacement son futur sac à dos de randonnée.

Bien choisir le volume du sac

bien choisir un sac à dos de randonnéeSans surprise, le litrage à choisir varie en fonction des affaires à mettre dedans, et plus il y a d’affaires, plus le sac à dos à choisir doit être volumineux. Néanmoins, il est possible d’accrocher quelques matériels à l’extérieur dans le but de ne pas trop remplir l’intérieur du sac (compartiment principal et toutes les poches).

Le volume du sac de randonnée dépend de la randonnée à pratiquer, plus exactement de la durée de celle-ci, du type de terrain, de l’hébergement, et de l’autonomie en nourriture. Bien entendu, le type de randonnée influe sur les affaires à emporter. Par exemple, un sac adapté pour une randonnée d’une semaine est largement plus volumineux que celui adapté pour une randonnée de quelques heures ; il faut emporter plus de matériels pour une randonnée en montagne que pour une randonnée sur de faibles dénivelés ou en plaine ; si la nuit se passe dans une tente, il y aura plus d’équipements nécessaires que si elle se passe dans un refuge ; pendant une randonnée de plusieurs jours, la présence d’un point de ravitaillement tous les 3 jours implique moins de nourriture à porter et à stocker que s’il n’y en a pas.

sac à dos randonnéeÀ titre de référence (mais ces données peuvent varier d’un randonneur à un autre), un sac à dos de 10 à 25 litres suffit amplement pour une balade de 2 heures où il est nécessaire d’emporter une bouteille d’eau, un chapeau ou une casquette, une veste imperméable (ayant un effet coupe vent de préférence), les petites affaires personnelles, les petits en-cas et la trousse à pharmacie.

Un sac de contenance entre 25 à 35 litres est idéal dans le cas des randonnées à la journée (surtout sur des terrains à faibles dénivelés).

Dans le cas des randonnées courtes de 2 à 3 jours, si la nuit se passe en refuge (avec repas), un sac de 30 à 40 litres fera bien l’affaire, mais si la nuit se passe dans la tente ou en autonomie totale avec portage de la nourriture, il sera conseillé de se tourner vers les sacs de 40 à 50 litres.

Les sacs à dos de 50 à 70 litres sont ceux destinés à la pratique de randonnées d’une semaine (50 à 60 litres si la nuit et le repas se passent en refuge et 60 à 70 litres si la nuit se passe en tente ou en autonomie complète en nourriture).

Enfin, si la randonnée dure plus de 7 jours, il est mieux d’opter pour les sacs de volume supérieur à 70 litres.

Les conditions météorologiques

Les conditions météorologiques sont capables d’influencer le choix d’un sac à dos, spécialement de sa contenance. En effet, lorsqu’il fait froid, le randonneur a besoin de sac à dos avec plus de litrage que quand il fait chaud étant donné qu’il devra apporter plus de vêtements.

Et c’est la même chose au moment où les conditions climatiques deviennent humides du fait qu’il est nécessaire d’emporter des vêtements imperméables et des vêtements de rechange.

Le confort de portage

Le confort de portage est un critère très important à ne surtout pas négliger dans le but de ne pas trop faire souffrir le dos durant toute la randonnée. Il est à souligner que le confort de portage dépend de la morphologie de l’utilisateur, des réglages du système de portage, des armatures, du rembourrage et de la ventilation et l’évacuation de l’humidité.

Un sac à dos de randonnée, comme vu au début de l’article, est un accessoire personnel, et il est capital que celui-ci épouse parfaitement le dos (et les épaules) de son porteur afin que ce dernier ne ressente ni des gênes ni des douleurs au dos (et aux épaules aussi). Il doit alors être choisi en fonction de la morphologie de son utilisateur (surtout selon sa longueur de dos).

Mesurer la longueur du dos correspond à mesurer, en gardant le dos bien droit, la distance qu’il y a entre la clavicule et la hanche, plus précisément entre la 7ème vertèbre cervicale, qui est l’os bombé au bas de la nuque quand on baisse la tête, et la crête iliaque, qui est l’os proéminent du haut des hanches.

Il est primordial de préciser qu’un sac à dos trop court engendre un décollement au niveau des omoplates et ainsi le poids du sac tire son porteur en arrière tandis qu’un sac à dos trop long implique que la charge va tirer sur l’avant des épaules du randonneur.

Il existe néanmoins des sacs ayant un dos réglable qui sont avantageux du fait qu’ils réduisent à néant le risque d’avoir une mauvaise taille de sac à dos.

Le système de portage a comme mission de garantir le transfert des charges (du sac à dos bien sur) vers les hanches. Pour cela, il est indispensable de bien régler ce système afin d’assurer un bon confort de portage.
Le réglage des bretelles dépend en grande partie du gabarit du randonneur, et plus il a un petit gabarit, plus les bretelles doivent être courtes. À vrai dire, des bretelles bien réglées pour les randonneurs avec des épaules épaisses seront trop longues pour des randonneurs plus minces.

Comme suscité plus haut, un sac à dos qui n’épouse pas parfaitement le dos entraîne des gênes et des points de compression, et à la longue des douleurs au dos et aux épaules. Ainsi, un bon réglage des sangles de rappel de charge est indispensable puisque, grâce à cela, le dos du sac est bien plaqué au corps du porteur (ce qui implique que le sac aura une bonne stabilité).

Lorsqu’on parle de bon réglage des sangles de rappel de charge, on fait référence à un bon serrage et à un bon positionnement de celles-ci. En guise d’illustration, si ces sangles sont trop serrées, le haut des bretelles se pliera et une pression sera exercée sur l’avant des épaules tandis qu’ à l’inverse, un sac à dos avec des sangles pas suffisamment serrées tire son utilisateur vers l’arrière.

Les conséquences d’un mauvais positionnement de ces sangles sont similaires à celles d’un mauvais serrage. Manifestement, des sangles de rappel de charge positionnées trop en avant pressent les épaules et si elles sont trop en arrière, le sac tirera en arrière le porteur.

Bien tester un sac à dos de randonnée

Après ces théories sur les réglages du système de portage, il est temps de passer à la pratique qui est le test de l’ajustement du sac à dos. Pour cela, il est nécessaire, avant tout, de desserrer chaque réglage du sac, repérer les crêtes iliaques, puis attacher la ceinture au-dessus de ces crêtes et la serrer de façon optimale.

Après cela, le sac ne doit pas tomber même si les bretelles ne passent pas encore sur les épaules. Quand c’est le cas, il est temps de régler la longueur des bretelles. Ces dernières ne doivent en aucun cas compresser les épaules mais juste les toucher (la possibilité de passer une main entre les bretelles et les épaules est un signe que c’est cette longueur qui est à adopter).

Vient ensuite l’ajustement des sangles de rappel de charge qui doivent être réglées de façon à ce que le sac ne pende pas et qu’il soit bien collé au corps. Enfin, régler la sangle pectorale, faire quelques mouvements (comme tourner le torse à gauche et à droite en étirant les bras) et voir si tous les réglages garantissent le confort de portage.

comparatif sac à dos randonnée

Les armatures

Bien choisir les armatures est nécessaire pour avoir un bon confort de portage. À titre informatif, si la charge à emporter excède 10 kilos, il sera préférable d’opter pour un sac à dos avec une armature extérieure, alors que si celle-ci est inférieure à 10 kilos, un sac avec armature intégrée sera conseillé.

Le rembourrage

Transporter des matériels lourds peut provoquer, après quelques heures de marche, des traumatismes et douleurs au niveau du dos et des épaules. Pour remédier à cela, il est judicieux, de choisir des sacs à dos qui ont des bretelles et une ceinture rembourrées. Effectivement, ces dernières permettent aux clavicules et à la hanche de ne pas trop ressentir le poids de ces matériels.

La ventilation et l’évacuation de l’humidité

Par temps chaud ou par temps humide, la ventilation (ou la circulation de l’air) et la capacité d’un sac à évacuer de l’humidité sont cruciales. Ces dernières dépendent principalement des matières dont les bretelles et la ceinture sont faites (les matières perforées et les filets sont ceux qui évacuent bien l’humidité) et de la technologie du dos (cette dernière étant déjà détaillée précédemment).

Le poids du sac

Ce critère est d’une assez grande importance vu que son sac à dos fait partie des éléments les plus lourds de son paquetage (c’est-à-dire que le poids total porté par le randonneur varie en grande partie à cause du poids du sac), et que plus longue sera la marche, plus le poids risquera d’être contraignant pour le randonneur. Toutefois, il faut plutôt privilégier le confort de portage que le poids (un système de portage adapté à la morphologie est bien plus intéressant que quelques grammes en moins).

Bien choisir son sac à dos de randonnée
5 (100%) 1 vote

Dernière mise à jour le 2018-12-18