Vêtements

Comment choisir les meilleures chaussettes de randonnée ?

Avoir les bonnes chaussures est indispensable lorsqu’il s’agit de pratiquer la randonnée pour éviter les blessures, les entorses et tout autre problème au pied. Cependant, cela ne suffit pas, les meilleures chaussettes de randonnée sont aussi requises. En effet, si les chaussettes ne sont pas adéquates, le risque d’avoir des ampoules au pied augmentera de façon considérable.

À quoi servent les chaussettes de randonnée ?

Les chaussettes font bel et bien partie des choses nécessaires lorsqu’il s’agit de faire de la randonnée. Leur première fonction, et celle qui est la plus essentielle est de protéger les pieds des frottements que peuvent générer la marche à pied afin d’éviter l’apparition des ampoules.

Mais à part cela, elles assurent aussi des fonctions hygiénique et esthétique. De plus, grâce à ces chaussettes, la transpiration des pieds est bien évacuée et le pied est maintenu au chaud (ce qui est très utile quand il fait froid).

La matière de la chaussette : un point important

chaussette de randonnéeAprès avoir vu les fonctions qu’assurent les chaussettes de randonnée, il est indispensable de connaître les différentes matières dont elles sont faites. Il est à noter que les chaussettes conçues avec une seule et unique fibre sont rares et que la majorité est faite avec un mélange de 2 ou plusieurs matières.

Les fibres les plus utilisées sont le coton, la laine et les fibres synthétiques comme le nylon. Du côté du coton, il a l’avantage d’être très confortable à porter (il est doux), mais à condition qu’il soit sec, sinon le pied demeure mouillé vu qu’il met longtemps à sécher. Et qui dit pied mouillé trop longtemps dit échauffement du pied et apparition d’ampoules, voire même de mycose.

La laine présente aussi le même inconvénient et le même avantage sauf qu’en plus d’être douce, elle évacue bien la chaleur en été, tient bien au chaud en hiver et ne conserve pas les mauvaises odeurs. En guise d’information, il y a aussi la laine mérinos qui est aussi avantageuse que la laine, mais elle est plus confortable et plus chère.

Les atouts du nylon, comparé au coton et à la laine, sont qu’il sèche plus vite et qu’il épouse mieux les pieds (la laine, de son côté, se détend). Cependant, il est moins confortable et bien plus odorant que la laine.

Les critères à prendre en compte en achetant des chaussettes de randonnée

La matière est un point important dans le choix des chaussettes de randonnée, pourtant il existe beaucoup d’autres critères à ne surtout pas négliger.

Le confort d’accueil
Des chaussettes de randonnée se doivent d’être confortables dans l’intention de ne pas traumatiser les pieds. D’abord, il faut que les zones de pression localisées (ou les points de pression) soient limitées au maximum étant donné que trop souvent, après quelques heures de marche, elles vont générer des ampoules. Pour cela, il est nécessaire de choisir des chaussettes avec des coutures plates au niveau des orteils.

Le renforcement de la zone tibiale permet plus de confort et la maille « bouclette » procure un bon amorti moelleux. Pour ce qui est de la tige, il est indispensable qu’elle soit extensible afin d’éviter de trop comprimer le mollet, en le maintenant suffisamment.

Néanmoins, pour garantir un confort optimal, il est judicieux d’opter pour des chaussettes proposant une forme anatomique pied droit et pied gauche. En effet, quelle que soit la forme du mollet et des pieds, cela offre un ajustement plus précis à l’égard des zones d’appui et de maintien.

La morphologie du pied
Il est évident qu’il faut choisir des chaussettes adaptées à la morphologie générale du pied de telle sorte qu’elles restent bien en place, qu’elles n’obstruent pas la circulation et qu’elles ne créent pas de frottements. Il est ainsi nécessaire de prendre en compte le volume, la largeur et la longueur du pied, la forme de la voute (creuse, plate, etc) et l’alignement des orteils (pied grec, celtique, germanique, et autres).
La respirabilité et la vitesse de séchage
Dans le but d’éviter que des ampoules se forment, il est indispensable de garder le pied bien au sec tout le temps. De plus, avoir de l’humidité sous ses pieds après quelques heures de marche s’avère être une sensation désagréable. Les chaussettes doivent ainsi être assez aérées et bien respirantes de manière à ce que la transpiration soit évacuée le plus vite possible. Des chaussettes qui sèchent rapidement aussi sont essentielles, ce qui n’est pas le cas des chaussettes en coton (donc elles sont déconseillées aux personnes qui transpirent beaucoup) comme suscité précédemment.

À titre d’information, les fibres synthétiques acceptent un degré d’humidité assez important (bien plus que la laine), d’où elles évacuent bien l’humidité et mettent moins de temps à sécher. Une combinaison de ces fibres avec la laine est alors importante pour la seule bonne raison qu’elle représente un bon compromis entre la respirabilité, la chaleur et le confort.

La protection du pied
L’utilité des chaussettes est d’éviter que les pieds se frottent à la chaussure dans le but de réduire le risque d’ampoules. Pour être sûr qu’elles assument pleinement cela, il faut se tourner vers des chaussures de randonnées munies de renforts (type de maille, épaisseur du tricot). Pour les talons, on parle bien sur des chaussettes avec des « talons formés ». Il est aussi possible de choisir des chaussettes à double épaisseur en vue de réduire les frottements entre les pieds et la chaussure étant donné qu’elles sont dotées de couche de tricot supplémentaire.

Il existe des chaussettes avec des zones renforcées au niveau de la pointe afin de limiter les échauffements (des orteils entre autres). En ce qui concerne le fait de diminuer les mauvais points de contact et les chocs avec la chaussure, il est possible d’opter pour des chaussettes avec un bon molleton (à maille « bouclettes »).

Un mauvais choix de la matière peut provoquer des inflammations sur le dessous des pieds. Un conseil pour ne pas se tromper de matière est de choisir les chaussettes qui sont douces au toucher

Le maintien
Il est aussi indispensable qu’une chaussette soit dotée d’un bon maintien de telle façon qu’elle ne redescende pas sur le mollet et ne glisse pas sous les orteils (sinon une apparition d’ampoules assurée). On peut trouver aussi des chaussettes de contention qui empêchent d’avoir des jambes fatiguées et lourdes pour la raison qu’elles favorisent le retour veineux au niveau des mollets.

Des chaussettes avec un élastique au niveau du coup de pied maintiennent bien la chaussette autour du pied, mais pour les personnes ayant un pied fort, l’élastique peut s’avérer gênant et comprime le dessus du pied.

L’hygiène
Quand on parle de chaussettes de randonnée, il est évident de parler hygiène, plus précisément des mauvaises odeurs qu’elles peuvent engendrer, qui sont dues au développement des bactéries dans le pied. Ainsi, des chaussettes avec des matières antibactériennes comme la laine sont indispensables.

À titre informatif, les fibres synthétiques sont plus odorantes que la laine. Il existe aussi d’autres matières comme le bambou et les fils d’argent qui ont tous 2 un effet antibactérien, impliquant ainsi la destruction des mauvaises odeurs. Le bambou est très doux au toucher et très confortable, et les fils d’argent limitent la transpiration excessive en jouant le rôle de régulateur thermique.

Le climat
Le climat est un paramètre qui est capable d’influencer le choix des chaussettes de randonnée. Effectivement, s’il fait chaud, il est judicieux de prendre des chaussettes faites de matières respirantes (comme les fibres synthétiques par exemple) pour empêcher la transpiration excessive et les échauffements. Cependant, quand il fait froid, des chaussettes en laine mérinos, qui est un excellent régulateur thermique, sont de très bons choix.
La pratique de l'activité
Bien entendu il faut choisir des chaussettes de randonnée en fonction de l’activité à pratiquer (voir ci-dessous). À propos des randonnées en montagne, l’essentiel est de limiter les frottements et ainsi prévenir les ampoules. Et comme vu plus haut, les chaussettes avec des zones de renfort sur le talon et la pointe ou les chaussettes à doubles épaisseurs sont utiles pour garantir cela.

Pour les randonnées dans les plaines, le confort prime et comme suscité auparavant, ce sont les chaussettes anatomiques et celles avec le minimum de coutures qui sont idéales dans cette situation.

La durée de la randonnée
Le choix des chaussettes de randonnée se fait aussi selon la durée prévue de la randonnée. Relativement à la randonnée de longue durée (plus de 3 heures de marche), le mieux est de se tourner vers des chaussettes dotées d’une bonne respirabilité ; et plus la durée augmente, plus la respirabilité est nécessaire.
La hauteur de la chaussette
Il n’existe pas de hauteur idéale en ce qui concerne les chaussettes de randonnée, son choix dépend entre autres de la chaussure de randonnée et de la température extérieure. Il est toutefois impératif de prendre des chaussettes ayant une hauteur supérieure ou égale à celle des chaussures sinon des frottements peuvent avoir lieu au niveau des chevilles.

Top 4 des meilleures chaussettes de randonnées du moment

Lafuma Fastlite : La meilleure chaussette de randonnée

Parmi tous nos tests de chaussettes de rando nous avons vu passé des modèles au prix assez élevé, d’autres à très bas prix, avec à chaque fois une qualité de conception vraiment variable. Au fina vous avons retenu la Lafuma Fastlite pour plusieurs raisons : Tout d’abord il s’agit d’un modèle mixte qui pourra s’adapter aussi bien au pied d’un homme que d’une femme. Ensuite, cette chaussette de randonnée possède un excellent maintient de la cheville tout en restant extrêmement confortable. La chaussette est renforcée là où elle doit l’être (voute plantaire, tibia, etc …) et se comporte très bien sur des chemins sinueux comme sur des tracés de randonnée avec moins de relief. Et si nous la classons comme meilleure chaussette de randonnée, c’est pour tout cela mais aussi pour son rapport qualité prix excellent. Allant du 35 au 46, vous trouverez forcément votre pointure et pourrez arpenter les chemins des GR comme bon vous semble !
Promotion en cours
Lafuma - LFV10908 - Chaussettes - Mixte Adulte - Multicolore (Gris/Rouge/Noir) - Taille:  39-42
4 Commentaires
Lafuma - LFV10908 - Chaussettes - Mixte Adulte - Multicolore (Gris/Rouge/Noir) - Taille: 39-42
  • Hauteur de tige "long" mi-mollet
  • Technologie friction free pour limiter les frottements
  • Semelle bouclettes
  • Elastique de maintien voute plantaire.
  • Renfort tibia.

Les catégories de chaussettes de randonnée

Toutes les chaussettes de randonnée ne sont pas les mêmes, chacune a ses propres caractéristiques néanmoins il est possible de les regrouper en catégories différentes.

Les chaussettes d’alpinisme

chaussettes randonnée alpineComme son nom l’indique, ce sont les chaussettes idéales pour faire de l’alpinisme. En effet, ce sont des chaussettes très hautes, bien épaisses, et elles sont les plus rembourrées et les plus chaudes des chaussettes de randonnée. Elles ne sont pas assez respirantes et il est ainsi conseillé de les porter avec une doublure.

Elles sont destinées pour les randonnées en terrains difficiles, pour les longs voyages, pour les randonnées où les températures sont basses (randonnées dans le froid). Elles ne conviennent pas aux longues randonnées dans des conditions climatiques chaudes (elles sont bien trop chaudes et trop épaisses et vont entraîner des échauffements et des transpirations excessives).

Les chaussettes trekking

chaussettes trekkingCes chaussettes sont conçues pour les randonnées de longue durée, elles procurent une isolation modérée contre le froid, mais aussi un assez bon amorti. Les coutures de celles-ci sont plates prévenant ainsi les ampoules. Il existe plusieurs modèles qui sont dotées d’un rembourrage supplémentaire sur le talon et les autres zones à fort impact du pied telles que la plante du pied. Comme dans le cas des chaussettes d’alpinisme, il est préférable de mettre ces chaussettes avec des doublures.

Les chaussettes de marche

chaussettes de marcheElles sont idéales pour les marches de courte durée, les randonnées dans des sentiers faciles et dans des conditions chaudes. De plus, elles offrent une meilleure évacuation de l’humidité et un bon amorti comparé à de simples chaussettes même si elles sont très minces. Les porter avec une doublure reste facultatif.

Le choix des chaussettes selon l’activité à pratiquer

Comme précisé un plus haut, le choix des chaussettes dépend de l’activité à pratiquer (alpinisme, grande randonnée, randonnée, trail et promenade).

Des chaussettes pour l’alpinisme

L’alpinisme rime toujours avec le froid, l’altitude, mais aussi les longues marches dans de grosses et lourdes chaussures. Toutes les conditions sont alors réunies pour procéder au choix des chaussettes adéquates à ce type de pratique.

Il faut d’abord choisir des chaussettes qui tiennent bien les pieds au chaud comme les chaussettes en laine mérinos par exemple. Les chaussettes doivent aussi être très hautes du seul fait que les chaussures d’alpinisme le sont aussi.

Sans grande surprise, les chaussettes les plus adaptées à cette pratique sont les chaussettes d’alpinisme.

Des chaussettes pour une grande randonnée

bien choisir chaussettes randonnéePour faire de grande randonnée, les chaussettes se doivent d’être résistantes (du fait qu’il faut marcher de longues heures, voire même des jours), et bien confortables. En plus de cela, il est primordial qu’elles soient assez respirantes, qu’elles sèchent rapidement et qu’elles ne conservent pas les mauvaises odeurs. La hauteur des chaussures de grande randonnée est assez haute, c’est donc mieux de choisir des chaussettes assez hautes. Des chaussettes avec des renforts de qualité sont aussi nécessaires.

Les chaussettes trekking conviennent bien à cette pratique de grande randonnée.

Une petite astuce si la randonnée dure plusieurs jours, il est judicieux d’emporter plusieurs paires de chaussettes de randonnée et de dormir avec celles qui sont propres et qui vont être portées le lendemain. L’avantage de cette astuce réside dans le fait que ces chaussettes seront bien sèches et bien chaudes.

Des chaussettes pour une randonnée courte

La randonnée est identifiée, dans ce présent cas, comme une marche d’une demi-journée ou d’une journée, au maximum, sur des terrains assez faciles avec dénivelé moyen ou faible dénivelé. Le choix se tourne, comme pour les chaussures, sur les modèles intermédiaires (tige pas trop haute ni trop basse) dans l’intention de bien protéger les extrémités.

Des chaussettes pour un trail

choisir ses chaussettes de randonnée et trekking

Le principe d’un trail est de courir sur un terrain accidenté, et cela pendant plusieurs heures. Pour espérer finir cette course, il ne faut surtout pas choisir les chaussettes à la va-vite au risque de provoquer des frottements, des ampoules et même des blessures au pied.

Il est essentiel que ces chaussettes de trail soient munies de renforts de qualité (surtout au niveau du talon et des pointes), soient respirantes et résistantes. Leurs tiges sont basses dans le but d’offrir de la liberté aux chevilles pendant la course.

Après la course, il est conseillé d’avoir une paire de chaussettes de récupération dans le but d’améliorer la micro circulation rapidement.

Des chaussettes pour une promenade ou une balade

Une simple promenade ou une simple balade fait référence à une randonnée de courte durée (pas plus de 3 heures), sur des terrains faciles avec très peu de dénivelés. De ce fait, il suffit d’opter pour des chaussettes basses qui offrent un bon amorti et une bonne respirabilité.

Les chaussettes de marche font bien l’affaire quand il s’agit de la pratique d’une promenade ou d’une balade.

Les 10 chaussettes de randonnée les plus vendues du moment

Comment choisir les meilleures chaussettes de randonnée ?
4.3 (86.67%) 3 votes

Dernière mise à jour le 2019-03-24